Voici 10 conseils pour réussir votre compétition

19. avril 2017

Que vous soyez coureur, cycliste ou triathlète, nos conseils vous aideront à organiser votre course de façon à franchir la ligne d’arrivée le cœur joyeux.

10 conseils pour bien s’organiser lors de la compétition

  1. Rester positif
    Peut-être serez-vous si nerveux que vous ne pourrez pas fermer l'œil de la nuit ou que vous ne pourrez pratiquement rien avaler au petit-déjeuner. Qu’importe, vous vous êtes énormément investi pour ce grand jour, qui est extrêmement important pour vous. Lancez-vous dans la course avec joie et profitez de l’évènement pour lequel vous vous êtes si bien entraîné. Après tout, vous cherchez avant tout à franchir la ligne d’arrivée avec le sourire.
  2. Choisir un rythme de course raisonnable
    Au début de la course, on est toujours tenté de suivre la masse et de trop en faire. Soyez raisonnable et choisissez un rythme optimal qui vous permette d’accélérer pendant la deuxième moitié du parcours.
  3. Se concentrer sur soi-même
    Lors de la compétition, restez concentré sur vous-même. Votre respiration, votre rythme ainsi que vos mouvements doivent rester au centre de l’attention. D’autres participants à la compétition peuvent vous motiver, mais ne devraient pas trop vous influencer dans votre course.
  4. Segmenter le parcours
    Une course bien segmentée est une course à moitié gagnée: voici l’adage à suivre lors d’une compétition. Cela permet non seulement de déterminer votre rythme, mais vous fait également bénéficier d’un avantage mental, car vous vous fixez des objectifs intermédiaires à atteindre.
  5. Distractions
    Les sources de distraction sont nombreuses pendant une compétition, qu’il s’agisse de jambes lourdes, d’une respiration difficile, d’une ampoule aux pieds ou bien du fameux «je n’en peux plus». Pas question de vous laisser déranger par ces facteurs perturbateurs ou par des idées négatives, pensez plutôt à quelque chose de positif ou concentrez-vous sur autre chose: plutôt que de penser à vos jambes douloureuses, concentrez-vous sur les mouvements dynamiques de vos bras.
  6. Se motiver soi-même
    Soyez toujours le premier à vous motiver lors d’une course, afin de pouvoir donner votre maximum. Imaginez-vous en train de franchir fièrement la ligne d’arrivée et pensez à la récompense que vous vous accorderez ensuite.
  7. Rester flexible et décontracté
    Tout ne se passera pas forcément comme prévu lors de la course: vous ne serez jamais à l’abri de mauvaises conditions météorologiques, d’une crevaison ou d’un temps que vous ne parviendrez pas à tenir. Dans ces cas, rien ne sert de gaspiller son énergie; mieux vaut rester flexible. Si le plan A n’a pas fonctionné, vous aurez sûrement plus de succès avec le plan B.
  8. Contrôler ses mouvements
    Lors de la course, il faut toujours penser à contrôler ses mouvements afin de ne pas se crisper: que font mes jambes? Mes bras? Quelle est ma posture? Ma respiration est-elle régulière?
  9. Restauration
    Lors d’une compétition de plus de 60 minutes, il est nécessaire d’apporter régulièrement de l’énergie à son corps, sous forme liquide et solide si besoin. N’expérimentez pas pendant la compétition.
  10. Savourer le moment de l’arrivée
    Ça y est, vous l’avez fait. Voici LE MOMENT tant attendu. Vous vous y êtes beaucoup préparé ces derniers temps et avez peut-être renoncé à nombre de choses pour y parvenir. L’arrivée est à portée de la main: savourez les derniers mètres et laissez-vous submerger par tout ce qui vous entoure.

RunningCOACH organise votre entraînement de façon variée et structurée. Une fois les formes d’entraînement combinées de la bonne manière, vous pourrez atteindre de nouveaux sommets et franchir la ligne d’arrivée avec joie et fierté.