Voici comment optimiser votre récupération

Valentin Belz 30. mai 2019

Faites-vous également partie de ceux qui, au printemps, se sont préparés pour un événement sportif et qui, malgré une dose d’entraînement considérable, font face à un manque de motivation ou à des performances stagnantes? Nos conseils vont vous aider à faire rentrer les choses dans l’ordre.

L’entraînement et la récupération sont indissociables l’un de l’autre et l’un est toujours suivi de l’autre. Souvent, les sportifs les plus assidus ont tendance à oublier ce principe. Ils ou elles se font violence pour forcer les choses. À long terme, cela engendre des problèmes, car les deux éléments sont essentiels.

Pour mieux le comprendre, il est utile de revenir sur la courbe de surcompensation: en termes simples, un effort occasionne une fatigue. Après l’effort, notre organisme réagit à ce stress et, durant la phase de récupération, il se prépare au prochain stimulus du même genre. Afin que, la prochaine fois, les «dommages» soient moins importants, il fait en sorte de dépasser le niveau de départ. En attendant trop longtemps, cet effet aura disparu. En revanche, si le prochain entraînement a lieu trop tôt, l’organisme est privé du temps dont il a besoin pour s’adapter. En vous comportant souvent ainsi, votre niveau de performance baissera, malgré toute la bonne volonté que vous y mettrez.

 

Faire preuve de patience

Ainsi, la patience est de rigueur. Si vous demandez à votre corps d’être performant, vous devez, et êtes même «autorisé» à lui laisser du temps pour s’adapter. Le prochain entraînement ne devrait avoir lieu qu’à l’issue de la phase de récupération. Certaines mesures permettent d’influer sur sa durée. Voici les meilleures astuces:

  • Ne planifiez pas uniquement vos entraînements et leur intensité, mais aussi la récupération.

  • Commencez la récupération dès les dernières minutes de votre séance d’entraînement, en réduisant le rythme pour permettre à votre système cardio-vasculaire et nerveux de revenir au calme.

  • Dans les deux premières heures suivant une activité sportive, consommez des glucides et des protéines afin de récupérer au mieux.

  • Veillez à dormir suffisamment. Le sommeil demeure le meilleur des remèdes pour récupérer.

  • Trouvez le bon équilibre entre entraînement, travail et autres obligations.

  • Évitez le stress. Il est délétère pour le corps et l’esprit.

  • Pensez à vous détendre au quotidien en pratiquant des exercices respiratoires, des étirements ou en faisant une petite promenade.